Sommeil et vigilance
 

Environ 80% des personnes souffrant de TDAH ont un
problème de sommeil :

  • Insomnie

  • Retard de phase du sommeil

  • Somnolence la journée

  • Impatiences des membres inférieurs

  • Syndrome d’apnées du sommeil

 

Le trouble du sommeil n’est le plus souvent pas la cause du TDAH, mais sa présence aggrave les troubles de l’attention (la fatigue intellectuelle liée au manque de sommeil), l’hyperactivité (on s’active pour compenser l’envie de dormir dans la journée), l’impulsivité (le manque de sommeil rend irritable). Il est important de diagnostiquer avec précision le ou les troubles du sommeil présent(s) afin de les corriger efficacement.

 

Le trouble du sommeil le plus fréquent dans le TDA/H est le retard de phase. Il correspond à un décalage des rythmes de notre horloge biologique qui nous dicte de nous coucher plus tard et de nous lever plus tard le matin. Une personne souffrant de retard de phase a donc des difficultés pour démarrer le sommeil le soir et à se lever le matin à des horaires conventionnels. Ce retard de phase du sommeil est responsable très souvent d'une insuffisance de sommeil chronique conduisant à aggraver les symptômes de TDAH.

 

Il a été démontré que les sujets qui souffrent de TDAH étaient nombreux à présenter un retard dans la sécrétion d’une hormone que l’on appelle la mélatonine. On peut faire appel à de la mélatonine en comprimé pour améliorer le délai d’endormissement et favoriser le réveil en forme le matin. La mélatonine a pour principal avantage de ne pas être un médicament et donc ne comporte pas de risque d’effets secondaires ou de dépendance. Même si ce type de produit est disponible librement en pharmacie, prenez conseil auprès de votre médecin pour en vérifier sa bonne indication et les modalités d'utilisation qui doivent être précises. 

 

Dans tous les cas, une hygiène de sommeil rigoureuse doit être mise en application dans le contexte du TDAH :

  • Horaires de coucher et lever réguliers

  • Evitez au maximum la dette de sommeil (vous êtes en dette de sommeil quand vous avez tendance à vous lever au moins 2h plus tard le week-end ou pendant les vacances)

  • Exposez-vous à la lumière le matin et dans la journée, et éviter l’exposition lumineuse le soir. Cela renforcera l’effet de votre horloge biologique sur vos rythmes de sommeil.

  • Ayez des horaires de repas réguliers

  • Ayez une activité physique importante durant la journée

  • Evitez l’activité physique tardive, ou de surchauffer votre chambre, en effet le corps a besoin de descendre en température pour s’endormir.

  • Limitez la consommation de produits excitants comme le tabac, le café, le thé, le Coca-Cola® le soir.

 

Le sommeil est un facteur d'importance majeure dans le TDAH, une session y est en grande partie dédiée dans le programme de thérapie comportementale, afin de vous aider à mieux dormir, d'améliorer votre éveil la journée, d'utiliser l'exposition lumineuse comme un outil de votre thérapie.

 

Thérapies non médicamenteuses