Existe-t-il une dépendance?
 

Il est important en premier lieu de définir ce qu'est la dépendance.

 

La dépendance associe deux phénomènes :

  • L’accoutumance : il faut de plus en plus de traitement pour obtenir le même effet au fil du temps.

  • Le sevrage : l’arrêt brutal du traitement entraîne une aggravation importante des symptômes, plus sévères qu’avant la mise en route du traitement.

 

De nombreux médicaments sont susceptibles d’entraîner une dépendance comme les somnifères, les anxiolytiques ou certains antidouleurs. 

 

Il est exceptionnel d’observer un phénomène de dépendance avec le méthylphénidate. La prise de méthylphénidate n’augmente pas non plus le risque de dépendance à d’autres produits ou drogues. En réalité, les études montrent un effet plutôt protecteur vis à vis du risque de toxicomanie à long terme.

 

Contrairement à ce que l'on voit parfois écrit, le méthylphénidate n'est pas une amphétamine. Il appartient à la famille des produits psychostimulants (comme la caféine, les amphétamines), mais n'entraîne pas les mêmes effets négatifs que les amphétamines. Il faut savoir que les amphétamines médicales, dans certains pays sont indiquées dans le traitement du TDAH, ce qui peut expliquer cette confusion.

 

Il est recommandé de ne pas consommer d'alcool lors de la période d'action du médicament, tout comme le cannabis. L'association avec ces deux substances qui ont des effets inhibiteurs sur le cerveau tend à diminuer significativement les effets positifs du traitement. 

 

La consommation de produits stimulants comme la caféine (café, cola, thé) peut déclencher ou amplifier les effets secondaires liés à l'excès de stimulation cérébrale du méthylphénidate comme l'anxiété, la tachycardie, l'irritabilité. Il est recommandé d'en limiter l'utilisation. A l'extrême, la consommation de cocaïne ou d'amphétamines en association avec le méthylphénidate peut avoir des effets négatifs majeurs.

 

Enfin, l'effet du méthylphénidate sur la consommation tabagique n'est pas claire. Les études scientifiques sont contradictoires, certaines suggèrent une réduction de la consommation tabagique alors que d'autres au contraire retrouvent une augmentation. Il est important d'être vigilant à votre consommation de tabac, en cas d'augmentation, parlez en à votre médecin.

 

Le traitement médicamenteux