La prescription en pratique?
 

En général, une première période de traitement dite "d'essai" doit être démarrée, pour une durée d'un à deux mois. A l’issue de cette période, une consultation est nécessaire pour peser le pour et le contre du traitement afin de décider d’une prescription à plus long terme. Si le choix est pris de poursuivre, un bilan cardiologique est en général réalisé par un cardiologue. S'il n’y a pas de contre-indication une prescription renouvelable sera effectuée.

 

La prescription s’effectue sur ordonnance sécurisée, c’est à dire que seul un médecin hospitalier spécialiste est habilité à réaliser la prescription initiale. Celle-ci dure 28 jours et doit être renouvelée soit par le médecin généraliste soit par le médecin spécialiste de ville (neurologue, psychiatre). Une prescription ne peut jamais dépasser 28 jours. En pratique, le médecin hospitalier définit sur la première ordonnance la durée du renouvellement (maximum un an), cette ordonnance doit être conservée et une nouvelle ordonnance sera faite tous les 28 jours par le médecin traitant. Le médecin traitant doit s'assurer de la bonne tolérance du traitement, en surveillant la courbe de poids, interrogeant sur les effets secondaires et mesurer la pression artérielle et la fréquence cardiaque. La fréquence du suivi par le prescripteur hospitalier est déterminée au cas par cas, au minimum une fois par an pour le renouvellement de l'ordonnance.

 

La posologie initiale doit être très faible les premiers jours de traitement, puis augmentée progressivement en cas de non amélioration des symptômes. La posologie maximale ne dépasse que rarement les 1mg/kg/j pour les adultes. La plupart du temps, la posologie de 0,5 mg/kg/j est suffisante. 

 

Par exemple : pour un homme de 70kg a qui est prescrit du CONCERTA, début à 18mg/j pendant 4 jours, puis passage à 36 mg/j, la posologie maximale étant 72mg/j (54mg + 18mg)

 

Le traitement médicamenteux