Quels effets secondaires?
 

Comme tout médicament, ce traitement est susceptible d’entraîner des effets secondaires qu’il faut savoir repérer. Tous les effets secondaires sont réversibles après l’arrêt du traitement. Ce qui signifie qu’il suffit d’interrompre le traitement pour voir disparaître rapidement les effets secondaires.

 

Les principaux effets sont les suivants :

 

Perturbations du sommeil :

Le méthylphénidate possède des propriétés stimulantes et éveillantes, aussi il peut entraîner des légères difficultés d’endormissement voire une insomnie d’endormissement. Cet effet ne concerne le plus souvent que le démarrage du sommeil, et non sa continuité. Pour éviter cet effet secondaire, il est important dans un premier temps d’éviter de prendre du méthylphénidate peu avant d’aller se coucher. Il est nécessaire de bien connaître la durée d’action de votre traitement afin de savoir l’horaire maximum auquel il convient de prendre le traitement. 

 

Par exemple, si le CONCERTA® a une durée d’action chez vous de 8h, la dernière prise doit avoir lieu au maximum à midi pour ne pas gêner votre endormissement à 23h. Si vous utilisez de la RITALINE® libération immédiate, et que l’effet observé chez vous est de 2h, prévoyez de la prendre au maximum 3h avant de vous coucher.

 

Chez certains patients, un effet paradoxal sur l’endormissement est observé, au contraire, l’apaisement créé par le traitement leur permet de plus facilement canaliser leurs idées et évite les ruminations mentales envahissantes au coucher, favorisant donc un état propice au sommeil. Cependant cette remarque ne doit pas être prise pour généralité.

 

Effets sur l’appétit :

Il est fréquemment rapporté une baisse d’appétit lors de la prise du traitement. Il est donc important chez l’enfant de s’assurer que celui-ci continue à grandir correctement. Chez l’adulte, ce problème est moins marqué et les conséquences sont minimes. La perte d’appétit est présente lorsque le traitement est pris, en règle générale, l’appétit est normal avant la prise le matin et en fin de journée.

 

Il est important de ne pas sauter de repas, le cerveau n’aura ainsi pas de carburant pour fonctionner correctement et les bénéfices du traitement seront perdus.

 

Effets de début de traitement :

Durant les premiers jours de traitement, il n’est pas rare de ressentir divers symptômes qui le plus souvent passent rapidement. Ces symptômes sont peu spécifiques, il s’agit de maux de tête, de maux de ventre, de sensation d’énervement et d’irritabilité, de sensations de palpitations (le cœur bat plus fort). En règle générale, pour limiter leur apparition, on commence le traitement à un très faible dosage pendant quelques jours avant d’augmenter à la première dose palier. Si ces effets persistent après une semaine, il conviendra d’en faire part à votre médecin car il est possible que ces effets persistent et soient liés au fait que vous ne tolérez pas correctement le traitement.

Quelquefois, ces symptômes se manifestent dès que le traitement est repris après une période d'arrêt, une prise continue peut être justifiée.

 

Effets sur l’humeur, sur l’anxiété :

L’état de stimulation cérébrale entraîné par le traitement peut générer des symptômes d’anxiété mineurs ou aggravés des symptômes anxieux déjà présents (stress, sentiment d’angoisse, crises d’angoisse). Chez de rares personnes le traitement peut être associé à une baisse importante du moral, voire d’une véritable dépression, ce qui justifie d’interrompre le traitement. Dans ce cas, le méthylphénidate ne peut être envisagé que sous le couvert d'un traitement antidépresseur.

 

Effets de fin de dose :

On peut assister à ce que l’on appelle un effet de fin de dose, lorsque le traitement ne fait plus effet en fin de journée. Cela peut se traduire par un moment, généralement en fin de journée au cours duquel les troubles de l’attention sont plus forts, la fatigue plus présente et l’impulsivité plus marquée. Il faut connaître ce phénomène et en parler à votre médecin afin de trouver une solution pour en limiter les désagréments.

Le traitement médicamenteux